03 Mai 2021

Entretien d'embauche : comment répondre aux questions pièges ?

Temps de lecture : 5'10


Vous avez besoin de conseils pour préparer votre entretien d'embauche ? Contactez laura@alphea-conseil.fr 

 

Vous avez décroché un entretien pour le poste de vos rêves ? Le stress commence à monter et vous avez peur de ne pas réussir à répondre aux questions du recruteur ? Relaxez-vous et préparez votre entretien. Surtout, ne vous mettez pas en position de faiblesse, un entretien d’embauche est un échange entre deux personnes.

Voici quelques conseils pour répondre aux questions pièges.

 

Parlez-moi de vous et de votre parcours ?

En quoi le poste à pourvoir vous intéresse-t-il ?

Quelle est votre principale qualité ? Et votre principal défaut ?

Pourquoi vous, plutôt qu’un autre candidat ?

Comment expliquez-vous les périodes sans emploi sur votre CV ?

Avez-vous eu des conflits dans votre ancien poste ?

Qu'avez-vous pensé de notre entretien ?  


Parlez-moi de vous et de votre parcours ?


Attention, à cette question très vague, elle semble facile, mais elle piège de nombreux candidats.

Un entretien d’embauche n’est pas une séance de psychanalyse, c’est un échange entre deux personnes. Oubliez les monologues et les grandes tirades, votre interlocuteur pourrait vite s’ennuyer. Soyez concis, parlez par exemple de votre dernière expérience et faites le lien avec le poste sollicité.

N’hésitez pas à proposer une présentation : " je vous propose de parler de mon parcours et de vous présenter ma dernière expérience…" 


Vous montrez ainsi que vous un êtes organisé(e) dans votre discours.

 



En quoi le poste à pourvoir vous intéresse-t-il ?

 

La question incontournable lors d’un entretien. Soyez positif, souriez, montrez votre enthousiasme.Pour y répondre, vous devez bien connaître la fiche de poste et analyser le site Internet de la société pour en savoir plus sur les valeurs et la culture de l’entreprise.

Cela vous permettrade montrer votre motivation. Donnez l’impression au recruteur que vous suivez la société depuis un certain temps et que vous avez compris les besoins de l’entreprise.

N’oubliez pas également de faire le lien avec vos compétences.  





Quelle est votre principale qualité ? Et votre principal défaut ?


Et oui, cette question est toujours posée, elle traverse les générations de recruteurs.
On se demande pourquoi, non ?

Bref, mieux vaut s’y préparer. Soyez le plus honnête possible, sans trop vous surestimer pour les qualités et sans trop vous tirer une balle dans le pied
pour les défauts.

Évitez de dire que vous êtes stressé(e) et désorganisé(e), si dans la fiche de poste, il est indiqué bonne résistance au stress, organisé(e) et dynamique. Soyez original(e), trouvez autre
chose que « perfectionniste ».

Après avoir trouvé votre défaut, n’hésitez pas à dire que justement vous mettez tout en œuvre pour le corriger, donner des exemples.


Finalement, ce n’est plus vraiment un défaut.




Pourquoi vous, plutôt qu’un autre candidat ?


Difficile de répondre à cette question, si l’on a du mal à se vendre. Le recruteur passe ses journées à voir des candidats, par conséquent, il a besoin d’être rassuré, de valider votre profil. Valorisez une compétence en particulier, je maîtrise l’anglais parfaitement.

Donnez des chiffres ou l’exemple d’une mission réussie en lien avec le poste. Je suis le candidat idéal parce que je sais atteindre mes objectifs et qu’avec les moyens et les outils disponibles dans votre société, je pourrais encore monter en compétences.

Parlez de vos qualités personnelles, de votre savoir-être. Si à titre personnel vous maîtrisez les réseaux sociaux, ou que vous avez un blog, précisez-le, cela montre que vous pouvez travailler facilement avec le Community Manager ou le responsable du site Internet.

Vous prouvez que vous êtes à l’aise avec différents corps de métiers.




Comment expliquez-vous les périodes sans emploi sur votre CV ?

Une période sans emploi est tout à fait normale. N’essayez pas de mentir ou d’inventer. Restez honnête avec le recruteur.

Montrez que vous êtes resté(e) actif durant cette période, que vous vous êtes occupé(e) de votre famille, que vous avez voyagé pour apprendre une langue.

Si vou
s êtes resté(e) longtemps au chômage, c’est parce que vous avez effectué des formations en ligne ou que vous avez travaillé sur des projets personnels.


Quelle que soit la raison, restez positif.


 

 

Avez-vous eu des conflits dans votre ancien poste ?

Qui n’a jamais eu de conflit dans sa carrière professionnelle ? La majorité des gens.

Inutile de paniquer si l’on vous pose cette question.
Restez le plus neutre possible et gardez votre sang-froid.

Surtout de ne pas dénigrer votre ancien employeur, même si vous avez mal vécu la situation. Nous étions en désaccord, les conditions de travail ne me convenaient plus, j’ai préféré partir pour faire évoluer ma carrière.

Vous n’avez pas besoin de rentrer dans les détails, le recruteur n’est pas votre confident.   



Qu'avez-vous pensé de notre entretien ?  


Soyez précis pour répondre à cette question. J’ai apprécié notre échange, cela m’a permis d’en apprendre davantage sur le poste, sur l’entreprise.

C’est l’occasion de montrer que vous êtes toujours intéressé par le job, n’hésitez pas à mettre en évidence une tâche en particulier.

Vous devez montrer au recruteur que cet entretien a renforcé votre motivation et a confirmé que vos compétences correspondent aux besoins de l’entreprise.



Alphéa Conseil recrute :

PaysagistePlombier chauffagiste








 

À lire aussi : 

top 5 des meilleurs jobbardsreussir entretien visio









Envie d’être informé d’une nouvelle publication ?

Suivez nous sur :