Accueil > Alphéa Conseil > Actualités

19 Mars 2018

Qualité VS volume : le choix d’Alphéa Conseil [Interview]

Rachida Tata est consultante en recrutement, responsable de l’agence de Valence du Cabinet Alphéa Conseil. Elle s’exprime sur les choix du cabinet et la façon dont ils se traduisent concrètement. 


Quel est le rôle d’un cabinet de recrutement, pour vous ?

Rachida Tata : Un cabinet doit être là, à la fois pour le client et pour le candidat. Chez Alphéa Conseil, nous répondons et conseillons tous les candidats, retenus ou non, par exemple et c’est rare…


Pourquoi choisir de répondre à un candidat non retenu ?

Rachida Tata : Pour un candidat, il est plus facile de rebondir s’il connaît les raisons pour lesquelles sa candidature a été écartée mais au-delà, il y a une question de transparence. Alphéa Conseil s’est toujours positionné en tant que partenaire de recrutement. Un bon partenaire est celui qui permet à chaque partie de progresser. Or les cachotteries peuvent mettre les clients comme les candidats en difficulté. Elles sont donc totalement contreproductives par rapport à notre objectif de conseil.


Comment coachez-vous les candidats engagés dans un processus de recrutement ?

Rachida Tata : Lors des entretiens, nous allons lui expliquer le contexte du recrutement, lui donner des éléments concernant ses futurs interlocuteurs, détailler les forces et faiblesses de sa candidature et le coacher en fonction des désirs de l’entreprise et notamment sur son savoir-être. Au fur et à mesure des entretiens successifs d’embauche, nous allons écouter ses retours et débattre des difficultés rencontrées. Nous allons ainsi accompagner le candidat jusqu’à la fin de son intégration dans l’entreprise c’est-à-dire jusqu’à la fin de sa période d’essai. Les objectifs du cabinet sont des objectifs de qualité et non de volume, d’où une prestation très ambitieuse que nous mesurons grâce à un baromètre de satisfaction.

 

Sachant que vous accompagnez aussi des candidats non sélectionnés dans un dispositif spécifique : « Retour à l’Emploi », quel est votre objectif global ?

Rachida Tata : La relation que l’on crée ! C’est gratifiant pour les candidats comme pour les consultants. Certains candidats 

nous rappellent parfois des mois ou des années après, pour nous dire combien notre aide a été importante ou parce qu’ils quittent leur job et qu’ils veulent à nouveau passer par nous. De notre côté, nous connaissons précisément les candidats rencontrés et nous nous souvenons d’eux lorsqu’une offre se présente. Choisir la proximité, pour un cabinet, c’est intéressant pour tout le monde !


Comment travaillez-vous avec les entreprises ?

Rachida Tata : Nous sommes très à l’écoute du besoin avec pour objectif de comprendre le contexte du poste mais aussi celui de l’entreprise. C’est ce qui nous permet d’affiner et de faire des propositions concernant le profil recherché. Nous aidons aussi notre client à classer ses critères de choix en fonction de leur importance. Par ailleurs, chaque consultant apporte son expertise métier, c’est ce qui fait sa qualité. Au moment des entretiens d’embauche, nous écoutons soigneusement nos clients et analysons les retours. Nous sommes alors en mesure de faire des propositions comme de la formation, par exemple, afin d’adapter le candidat au poste.


L’intégration est-elle le signe ultime de réussite d’un recrutement ?

Rachida Tata : L’intégration est synonyme de durée. Un candidat bien adapté au poste et bien intégré, restera plus longtemps dans l’entreprise. C’est pourquoi, nous visons la meilleure intégration possible. Là encore, nos objectifs de qualité (et non de volume) sont de grands atouts : 96% de nos clients sont satisfaits de nos prestations. C’est ce qu’indique notre baromètre des entreprises clientes.


Pour nous découvrir (ou nous redécouvrir)