18 Octobre 2021

6 points clés pour négocier votre augmentation

Temps de lecture : 3'35



Vous avez besoin de conseils pour gérer votre politique de rémunération ? Vous avez besoin d'aide pour négocier votre salaire ? Contactez laura@alphea-conseil.fr



Négocier un salaire comporte autant d’enjeux pour l’entreprise que pour le salarié.

 Pour vous aider à aborder le sujet avec votre direction en étant le plus serein possible, nous vous dévoilons notre Top 6 des points clés pour négocier une bonne augmentation.




1 - Connaître votre valeur sur le marché

2 - Identifier votre valeur ajoutée pour l’entreprise

3 - Déterminer votre fourchette salariale

4 - Se renseigner sur la santé financière de l’entreprise

5 - Ne pas utiliser d’arguments personnels lors de votre demande

6 - Bien mener votre négociation salariale

 



 

1 - Connaître votre valeur sur le marché 

 

Avant toute négociation salariale, il est crucial d’évaluer votre valeur réelle sur le marché de l’emploi : elle doit s’appuyer sur des arguments rationnels et précis. Les études de rémunération constituent un excellent moyen de vous renseigner sur les fourchettes de rémunération pratiquées selon votre secteur d’activité. 

Il est également essentiel de connaître les tendances majeures de votre secteur d’activité et de votre métier.

 

 

2 - Identifier votre valeur ajoutée pour l’entreprise


Faites le point sur vos compétences en dressant une liste de tout ce que vous pouvez apporter à l’entreprise. Les comptes rendus des entretiens d’évaluation annuels sont d’excellents outils pour vous aider dans ce travail de réflexion. L’objectif est d’argumenter votre demande et d’évaluer l’impact de votre départ sur l’entreprise. 

Plus cet impact est important, plus vous avez de chance que la négociation de votre salaire soit en votre faveur. 



3 - Déterminer votre fourchette salariale

 


La proposition chiffrée sous forme de fourchette est indispensable pour une bonne négociation. La fourchette salariale représente l’écart entre le salaire minimal et le salaire maximal attribué pour une fonction. Ici, l’objectif est de fixer une fourchette cohérente. C’est-à-dire, le salaire à partir duquel vous accepteriez et le montant maximum auquel vous pensez pouvoir prétendre. Sachez que dans le cas d’une renégociation, il est rare que la progression envisagée dépasse 10 ou 15 % de la rémunération brute de référence.

 

4 - Se renseigner sur la santé financière de l’entreprise


Avant de demander une réévaluation de salaire, il est important de se renseigner sur la santé financière de votre entreprise. Prenez connaissance de la communication interne de l'entreprise, afin de faire un état des lieux de la situation.

Si la situation financière de l’entreprise ne le permet pas, vous aurez plus de difficulté à négocier votre salaire. Dans ce cas, nous vous conseillons d’attendre un moment plus opportun, comme les entretiens d’évaluation annuels.

Votre participation au développement de l'entreprise, vous permettra de négocier plus facilement votre rémunération.  

comment negocier son salaire

5 - Ne pas utiliser d’arguments personnels lors de votre demande

 


Afin que votre négociation soit à votre avantage, vos arguments doivent être et rester uniquement professionnels. Mêler sa vie privée à une négociation salariale est une erreur courante mais à éviter. En effet, vous devez convaincre votre employeur sans utiliser d’arguments affectifs qui s’appuient sur des émotions telles que la pitié ou la compassion. Vous devez rester concret et proportionné dans vos arguments pour justifier votre demande.


6 - Bien mener votre négociation salariale


Pour commencer, évitez de formuler une demande de hausse de salaire par mail. Prévoyez plutôt une réunion ainsi que du temps pour bien préparer votre rendez-vous afin de n’oublier aucun détail. Pensez à respecter la hiérarchie et les procédures propres à votre entreprise

 

Communiquez assez rapidement votre fourchette salariale pour éviter les pertes de temps inutiles. En ce qui concerne les avantages annexes et les primes, elles sont abordées en dernier.

 


Et enfin, restez ouvert et à l’écoute pendant toute la durée des négociations !
Vous avez maintenant toutes les clés pour bien négocier votre augmentation. 




Alphéa Conseil recrute :

Adjoint chef d'equipe maintenance process

Chef de rayon charcuterie traiteur

Responsable qualite agroalimentaire

 

 








A lire aussi : 

Cabinet de recrutement Amiens

Les 10 bonnes raisons de rejoindre Alphéa Conseil

Onboarding pour reussir ses entretiens











Envie d’être informé d’une nouvelle publication ?

Suivez nous sur :