Accueil > Alphéa Conseil > Actualités

07 Janvier 2013

Emploi : les secteurs qui vont recruter

Revue du Web du 6/01/2013 - Par Camille Neveux - Le Journal du Dimanche

 

D’Amazon à Uniqlo en passant par Airbus et la SNCF, ils vont créer des milliers d’emplois en 2013 

Les bonnes nouvelles sont rares sur le front de l’emploi en France. Surtout lorsqu’il s’agit de recrutements massifs. Certains secteurs devraient pourtant embaucher par milliers en 2013, offrant un appel d’air à de nombreuses régions en difficulté. Parmi eux, le géant de la vente en ligne, Amazon, en forte croissance, qui marche sur les plates-bandes de la Fnac, Virgin et de nombreux libraires. Le site Web américain inaugurera avant l’été un quatrième centre de distribution à Lauwin- Planque (Nord), 2.500 emplois au compteur, essentiellement de la manutention. Côté prêt-à-porter, la marque japonaise Uniqlo (filiale du géant Fast Retailing) prospecte actuellement à Paris et dans les grandes villes pour ouvrir de nouvelles boutiques et concurrencer l’espagnol Zara et le suédois H & M. La chaîne nipponne compte embaucher un millier d’employés, à des postes de vendeurs et de directeurs de magasin.

Épargné par la crise, le secteur de l’aéronautique devrait continuer à se montrer généreux. Grâce à un carnet de commandes fourni – plus de 4.500 appareils – Airbus continuera à recruter en 2013, après 5.000 embauches en 2012. La société Safran, gros sous-traitant d’Airbus et de Boeing, signera elle aussi 3.000 nouveaux contrats pour compenser les départs à la retraite et répondre à la croissance du groupe. Sans oublier la récente commande du croisiériste Royal Caribbean International aux chantiers navals STX, à Saint- Nazaire (Loire-Atlantique), qui assurera dix millions d’heures de travail sur trois ans, pour les 2.100 employés et les 4.000 salariés de sous-traitants…

L’appel d’air des entreprises publiques

Plus inattendu, de nombreux recrutements se feront aussi dans des secteurs en difficulté. C’est le cas du fabricant de pneus Michelin, qui résiste à la crise grâce à ses ventes en Asie et recrutera un millier d’employés, dont 800 en CDI. La priorité devrait être accordée aux seniors et aux jeunes des quartiers difficiles, grâce à un partenariat avec Pôle Emploi. Le secteur public sera, lui aussi, en mode embauche, pour pallier notamment les départs à la retraite. Le groupe EDF table sur 6.000 recrutements, dont 1.700 ingénieurs et cadres, la SNCF 40.000 d’ici à 2017, et l’opérateur télécom Orange 4.000 d’ici à 2015.

Camille Neveux - Le Journal du Dimanche
Dimanche 06 janvier 2013