11 Avril 2022

Les 12 soft skills indispensables chez un cadre

Temps de lecture : 5"20 


Vous souhaitez être accompagné pour préparer votre entretien d'embauche ? 
Contactez laura@alphea-conseil.fr

 

Manager une équipe consiste à organiser le travail, évaluer les collaborateurs, les motiver et les fédérer autour d'un projet commun, mais aussi à gérer des conflits. La fonction cadre nécessite donc de posséder certaines compétences comportementales, les fameuses soft skills, ou compétences douces, par opposition aux compétences techniques, les hard skills.

Les soft skills peuvent être innées, mais s'acquièrent surtout par l'expérience, et parfois, par la formation.

Voici une liste non exhaustive des qualités attendues par les entreprises.

 


1. Leadership

2. L'empathie

3. L'écoute

4. La pédagogie 

5. La communication

6. La résolution de problèmes

7. L'adaptabilité 

8. L'esprit d'initiative 

9. La prise de décision

10. Le sens de la négociation

11. L'éthique

12. La disponibilité



1. Le leadership

Un leader dispose d'une capacité à initier des actions avec enthousiasme et conviction, et est capable d'entraîner avec lui ceux qui l'entourent. Le leadership, c'est aussi savoir fédérer son équipe vers des objectifs définis et lui exprimer sa reconnaissance pour le travail accompli.

 

2. L'empathie

Pour bien comprendre ses collaborateurs, il faut être capable de se mettre à leur place. Il s'agit, entre autres, de faire preuve de compréhension, de bienveillance, et d'adapter son comportement aux situations rencontrées.

 

3. L'écoute

Un bon manager prend le temps d'écouter ses collaborateurs en toute circonstance. En effet, l'écoute permet de prendre en compte l'autre, de répondre à ses attentes, de repérer d'éventuelles difficultés. En outre, cela contribue à créer une relation de confiance.


 

4. La pédagogie

Si vos salariés sont recrutés pour leurs compétences, ils ne connaissent pas, de prime abord, la culture de l'entreprise, les façons de travailler, les spécificités de chaque service. C'est pourquoi, lors de l'onboarding, il est nécessaire de les accompagner, de leur expliquer certains procédés, certaines habitudes... avec patience, et en plaçant les choses dans leur contexte. De la même manière, l'introduction d'un changement de technologie ou d'organisation doit être expliquée par le cadre à ses collaborateurs, même expérimentés.



5. La communication

La communication descendante et horizontale est essentielle pour impliquer ses équipes. Descendante pour relayer les informations échangées en comité de direction, horizontale pour maintenir le dialogue et la cohésion entre chacun des membres de l'équipe. Elle peut s'effectuer de manière informelle, mais aussi au cours de réunions hebdomadaires.




6. La résolution des problèmes

On attend d'un cadre qu'il prenne ses responsabilités et qu'il apporte des solutions en cas de problèmes : client mécontent, difficulté d'organisation, conflit dans l'équipe, défaut de livraison etc...



7. L'adaptabilité

Gérer une équipe hétéroclite, avec chacun sa manière de faire, des personnalités aux tempéraments variés, nécessite une grande adaptabilité. De la même manière, être cadre c'est aussi savoir composer avec des modalités de travail différentes, en présentiel, en distanciel, sur du multisite ou en télétravail.


8. L'esprit d'initiative

On attend d'un cadre qu'il soit moteur, force de proposition. Pour ce faire, il doit mettre en œuvre  des facultés d'analyse et de prise de recul, avant de pouvoir se projeter sur de nouveaux projets et anticiper les objectifs à venir.


9. La prise de décision

Un manager doit être capable de décider et de trancher si besoin, en cas de désaccord. C'est aussi ce qu'attendent de lui ses collaborateurs, puisqu'il est leur référent hiérarchique, et qu'il impulse les actions à mettre en place.






10. Le sens de la négociation

Que ce soit dans les relations avec les clients et les fournisseurs ou avec les collaborateurs, un cadre est régulièrement amené à négocier, et donc à faire preuve de diplomatie et de souplesse relationnelle.



11. L'éthique

L'éthique est un élément déterminant pour instaurer une relation de confiance. Ainsi, un cadre doit agir en toute loyauté vis-à-vis des décisions émises par la direction, ainsi que dans le management de ses différents collaborateurs. Cela sous-entend également que, pour être respecté, il doit aussi faire preuve d'exemplarité.

 


12. La disponibilité

La proximité avec les membres de l'équipe est importante pour parvenir à une équipe soudée. Dans ce sens, se rendre disponible pour échanger avec ses collaborateurs est indispensable. Cela permet de dialoguer sur les difficultés rencontrées, mais aussi de communiquer sur les résultats positifs, avec pour effet de renforcer la cohésion et la confiance de l'équipe en son manager.

 

Et selon vous, quelles sont les qualités indispensables pour un cadre manager ?

 

 


Alphéa Conseil recrute :

Chef de projet

Responsable développement commercial

Manager de rayon

 

 

 







A lire aussi : 

Les questions improbables posées par des grands groupesEmploi : les secteurs qui recrutent cette annéeCitations grands patrons











Envie d’être informé d’une nouvelle publication ?

Suivez nous sur :