21 Mars 2022

Emploi : les secteurs qui recrutent cette année


Temps de lecture : 3"30 




Vous souhaitez être accompagné pour préparer votre entretien d'embauche ? 
Contactez laura@alphea-conseil.fr

 

La fin des restrictions liées à la crise sanitaire a engendré un regain de consommation, une reprise économique synonyme également de nombreuses créations d'emplois. Cependant, ces besoins de recrutements massifs et simultanés forment un marché « embouteillé », avec des offres qui ont du mal à trouver preneurs. Mais, dans ce contexte difficile pour les entreprises, les candidats rencontrent au contraire davantage d'opportunités : plus de choix, négociation des conditions de travail à la hausse, salaires revalorisés...

Zoom. 

 


Création d'emplois et baisse du chômage

Les principaux secteurs pourvoyeurs d'emplois

Des difficultés de recrutement persistent

 

 

Création d'emplois et baisse du chômage

 

Fin 2021, l’Insee prévoyait la création d'environ 80 000 emplois au premier semestre 2022. Ce que confirme Indeed France, qui constate non seulement une hausse du volume d'offres en mars 2022 (+5,8 % par rapport à janvier 2022), mais encore un volume d'offres d'emploi à + 35,5 % par rapport à son niveau de pré-pandémie, en février 2020.

En parallèle, l'INSEE prévoit une poursuite de la baisse du taux de chômage, avec 7,6 % au second trimestre 2022. 

À ces facteurs conjoncturels, s'ajoute le fait que de nombreux secteurs recrutent.



Les principaux secteurs pourvoyeurs d'emplois

 


Le commerce et la distribution


Les métiers de bouche (boulangers, pâtissiers, bouchers...), préparateurs de commandes, livreurs, responsables de magasin... font également partie des offres d'emplois récurrentes. En effet, les commerces qui continuent de recruter se sont adaptés aux nouvelles façons de consommer, sur place, via le drive ou la livraison à domicile

 

Le transport-logistique


Les chauffeurs, caristes, responsables de stocks sont aussi très convoités pour acheminer les matériaux et marchandises. Avec l'explosion de l'e-commerce, les modes de consommation ont changé et les demandes de livraison à domicile sont devenues monnaie courante. A
insi, en 2021, les ventes en ligne ont progressé de 15,1%

 

 

L'industrie


Le secteur envisage également de recruter davantage :
69 % des entreprises interrogées prévoient plus d’embauches en 2022 qu’en 2021. Techniciens de maintenance, technico-commerciaux, ingénieurs d'études, soudeurs, tuyauteurs, opérateurs de production... figurent parmi les profils recherchés, mais, d'ores et déjà, des difficultés de recrutement sont envisagées pour les ouvriers qualifiés et les agents de maîtrise.

 

 

Le BTP


Le bâtiment et les travaux publics croulent sous les commandes et accusent le retard lié à la crise sanitaire et aux difficultés d'approvisionnement. Le secteur a toujours besoin de main-d’œuvre et recrute des charpentiers, des couvreurs, des plombiers, des maçons, des électriciens etc. 

 

L'informatique et le numérique


Ingénieurs, cadres et responsables informatique, content managers, développeurs... les métiers de l'informatique et de l'IT sont très courtisés, de par la digitalisation accrue et l'essor du télétravail, mais aussi en raison du développement de la data et de l'intelligence artificielle.

 



La santé


Aides-soignants, infirmiers, médecins... font partie des métiers en tension, mis à l'épreuve pendant la pandémie. Des moyens supplémentaires ont été octroyés par l'État, jugés insuffisants, mais le secteur recrute également pour pourvoir aux nombreux départs en retraite à venir.

 


 

Les services à la personne

 
Agent de propreté, aide à domicile, auxiliaire de vie, garde d'enfant... Les besoins du secteur ont également explosé, à la fois en raison du contexte sanitaire, mais aussi du vieillissement de la population

 


L'hôtellerie-restauration


Les employés polyvalents de restauration, serveurs, cuisiniers... font partie des profils les plus recherchés, surtout depuis la levée des restrictions sanitaires. Mais le secteur manque encore d'attractivité, avec des horaires décalés et des salaires qui ne sont pas toujours à la hauteur.

 

 

 

Des difficultés de recrutement persistent

 

Malgré les nombreuses intentions d'embauches, les entreprises s'attendent à rencontrer des difficultés de recrutement. Différentes raisons expliquent cela, dont la simultanéité des besoins, les exigences accrues des candidats, l'inadéquation des formations avec les besoins de l'entreprise...

Pourtant, des solutions existent pour se démarquer :

 

Une question d'attractivité


Pour attirer les candidats, certaines entreprises devront miser sur l'attractivité de leur marque employeur, mais aussi sur l'optimisation des conditions de travail, la flexibilité des horaires, ou encore le salaire d’embauche. 

 


Si les formations ne sont pas adaptées, rien de tel que d'accueillir des apprentis et de les
former vous-même au poste à pourvoir. De plus, lorsque vous recruterez, vous saurez déjà à qui vous avez affaire.

 


Pour réduire les difficultés liées au recrutement, et conserver leurs nouvelles recrues, les
entreprises ont encore des efforts à fournir en matière d'onboarding. En effet, plus le nouveau collaborateur est accompagné lors de son intégration, plus son engagement et sa motivation perdurent.

 



Alphéa Conseil recrute :

Technico-commercial

Responsable developpement commercial

Manager de rayon marée

 

 

 







A lire aussi : 

Citations grands patronsCabinet de recrutement Colmar10 questions déstabilisantes











Envie d’être informé d’une nouvelle publication ?

Suivez nous sur :